Comptage de la circulation routière

DECREASE IN MOTORCYCLE TRAFFIC, NETWORK PLANNING AND ROADS SHARING

Cet indicateur représente le nombre de véhicules motorisés (voitures, camions…) circulant pendant une semaine (24h/24) en 300 points de la Région de Bruxelles-Capitale. Chaque point/poste de comptage ne concerne qu’un seul sens de circulation. Ces postes ont été organisés de telle manière qu’ils constituent des « lignes écrans », c’est-à-dire des lignes de franchissement importantes : par exemple le long des ceintures bruxelloises (Petite, Moyenne Ceintures), autour des lignes SNCB ou encore le long du Canal.

What are the challenges in the Brussels-Capital Region ?

Un des enjeux principaux à l’échelle de la Région est de réduire le trafic motorisé circulant en Région de Bruxelles-Capitale, que ce soit du trafic entrant ou sortant mais également du trafic interne dans la Région. Il y a également une volonté de la Région de sensibiliser les usagers à un report modal vers des alternatives plus durables en privilégiant, quand c’est possible, la marche et le vélo pour les courtes distances et les transports en commun pour les plus grandes distances.

Targets set by the region

Il n’y a pas d’objectif chiffré à atteindre pour cet indicateur. Toutefois, les comptages cordon permettent de dégager des tendances par rapport à l’objectif issu du Plan Régional de Mobilité Iris 2 de réduire de 20% la charge de trafic automobile d’ici à 2018 par rapport à 2001 (Bruxelles Mobilité, 2011, p 4, p 96 et p 133). Cet objectif de réduction globale de la charge de trafic ne peut être mesuré que via une modélisation des déplacements.

Calculation method and interest

Bruxelles Mobilité a réalisé plusieurs campagnes de comptages routiers depuis 2003. A quelques exceptions près, les comptages de trafic ont été réalisés sur les mêmes points et durant la même période de l’année, ce qui permet d’observer l’évolution du volume de trafic entre ces différentes campagnes (LEBRUN K. et al., 2013, p84).

D’un point de vue technique, ces comptages sont réalisés durant une semaine à l’aide de compteurs automatiques (compteurs pneumatiques essentiellement) ou, dans une moindre mesure, par des relevés visuels.

Chaque poste de comptage s’est également vu attribuer un type de voirie (autoroute, voirie métropolitaine, voirie principale, interquartier, collecteur A ou voirie locale). Cette attribution est basée sur la carte de la hiérarchie des voiries du Plan Iris 2 (Bruxelles Mobilité, 2011, p88).

Afin de fournir une image globale des campagnes de comptages cordon, les résultats sont présentés de manière agrégée par type de voirie pour un jour ouvrable et pour le weekend.

Comments on methodology or interpretation

Le nombre de véhicules semble diminuer sur toutes les voiries à l’exception des autoroutes, et ce, malgré l’impression que l’on peut en avoir sur le terrain (saturation plus fréquente d’une partie du réseau routier dans la Région). Il faut en réalité distinguer la baisse de fréquentation de la hausse de l’encombrement en certains endroits du réseau causée par des travaux, des réductions de bandes de circulation, des modifications de phasage des feux, etc.

Bibliography

LEBRUN K., HUBERT M., HUYNEN P., DE WITTE A., MACHARIS C.. Les pratiques de déplacement à Bruxelles, Cahiers de l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles Mobilité, 2013. ISBN:
Bruxelles Mobilité. Pourquoi y a-t-il plus d’embouteillages à Bruxelles alors que le nombre de véhicules en circulation a tendance à diminuer ? Diagnostic de mobilité en Région bruxelloise.. Bruxelles Mobilité, 2017. ISBN:
Bruxelles Mobilité. Plan de mobilité Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles Mobilité, 2011. ISBN: